(Retour 1ère page | F.A.Q. | nouveautés | recherches | infos pratiques | choix d'une période | choix d'un thème)
Les Salles sur Verdon.com
"Veuillez déguerpir, galopins" ???

Il n'est pas choquant, lorsque des adolescents turbulents ou des galopins malpolis perturbent votre quotidien, de leur demander d'aller se livrer à leurs activités ailleurs... en les priant de "déguerpir".

En revanche, s'il construisait un barrage, et s'il détruisait le cadre de vie quotidien de paisibles paysans (qui, de ce fait, ne font pas leurs valises de gaîté de coeur...), je suis persuadé qu'il ne viendrait pas à l'idée du lecteur de leur demander de "déguerpir".

C'est pourtant ce qui s'est passé aux Salles-sur-Verdon en 1973.

Ci-dessous, la reproduction d'un "commandement de déguerpir" reçu, le premier octobre 1973, par l'un des derniers habitants du village, à la demande de l'EDF. Transmis par huissier, il faut faire les choses en règle !


Commandement de déguerpir
Commandement de déguerpir



Voilà : quinze jours pour faire appel, sinon vous serez contraint par voies de droit, "etiam manu militari" (en français, "même par la force armée"). Pour faire de l'humour, on serait tenté d'ajouter "et cum bulldozeris" ("et avec des bulldozers"). Mais on avait peu d'occasion de faire de l'humour en cet automne 1973 aux Salles-sur-Verdon.

Cinq mois après ce "commandement de déguerpir", c'est effectivement la force armée qui eut raison des derniers habitants des Salles-sur-Verdon.






Si Les Salles-sur-Verdon vous intéresse,
si vous avez des documents sur l'ancien village des Salles-sur-Verdon,
si vous avez des questions sur l'ancien village des Salles-sur-Verdon,
contactez-nous à l'adresse suivante :
contact@Les-Salles-sur-Verdon.com !

(Retour 1ère page, retour début de cette page)